2021 : la prise de conscience

Partager - Facebook Lien

Toute nouvelle année commence par des résolutions.

Après cette année catastrophique de 2020, chacun a pris conscience qu'entretenir un bon état de santé était primordial pour lutter contre ce virus.

J'espère pour vous que vous n'avez pas eu de morts dans votre entourage. Certains ont peut-être été touchés par la Covid 19 ou bien ont connu des personnes qui l'ont été.

Mais des questions subsistent.

Pourquoi tout le monde n'attrape-t-il pas cette maladie ?

Pourquoi ne se penche-t-on pas sur ce dilemme ?

Pourquoi ne nous parle-t-on que de traitement ou de vaccination ?

Alors que prendre en main sa santé en réformant son alimentation et en renforçant ses barrières, en luttant contre les carences, en faisant de l'exercice physique régulier, en organisant les conditions pour une bonne nuit de sommeil, en essayant d'avoir des relations sociales et affectives bienveillantes, pourraient être un bouclier contre ce virus, mais aussi d'autres virus à venir.

Mes conseils pour une année 2021 en pleine santé


Dès lors que l'on touche à l'alimentation, on touche à la fois à notre culture, nos conditionnements, nos affects, mais aussi à nos compréhensions ou incompréhensions, à nos peurs ou au contraire, à nos pulsions et bien sûr à notre gourmandise.

Comment s'y retrouver devant tant de contradictions ?

La science aujourd'hui ouvre une nouvelle voie, l'effet matrice des aliments.

Ils ont l'air de découvrir que lorsque l'on consomme des aliments, nous ne consommons pas seulement des nutriments comme les lipides, les glucides, les protéines et tous les micros nutriments qui les accompagnent. Ils ont enfin compris que les aliments consommés au cours d'un repas formaient un tout qui pouvait faciliter ou entraver l'absorption des éléments nutritifs essentiels à notre bonne santé.

Ainsi, si vous isolez un nutriment de son support, il n'aura pas le même effet que l'aliment dans son intégralité. C'est la raison pour laquelle nous ne pourrons jamais nous nourrir de pilules et de poudres. Nous avons un besoin physiologique de fibres prébiotiques pour nourrir les bonnes bactéries de notre microbiote, mais également de vitamines et de minéraux ionisés, c'est-à-dire chargés d'électrons.

L'exemple de la pomme de terre. Si vous mangez une pomme de terre frite, bouillie, ou même cuite à la vapeur et que vous la consommez juste après cuisson, elle fera trop monter votre glycémie. En revanche, la même pomme de terre cuite à la vapeur la veille, refroidie une nuit au frigo, et consommée en salade, n'aura plus du tout les mêmes effets sur votre métabolisme. Son index glycémique devient modéré, et ses amidons deviennent des amidons résistants qui ne seront pas absorbés mais qui permettront de fabriquer des acides gras à courte chaîne indispensables à la bonne marche de votre organisme.

Pour peu que vous la mélangiez avec un légume vert comme une salade, des poireaux, des épinards, du fenouil etc. la charge glycémique diminue, l'apport en fibres augmente et les anti oxydants abondent. Ainsi, tous les nutriments seront bien digérés, absorbés, et distribués là où vous en avez besoin.



Prenez un petit déjeuner protéiné


Je vous ai déjà expliqué l'importance de consommer plutôt un petit déjeuner protéiné le matin. Vous pouvez par exemple prendre un petit déjeuner à l'anglaise avec des œufs, du jambon, un avocat, les plus courageux pourraient prendre des sardines avec un peu de salade. Si vous préférez les petits déjeuners plus conventionnels, vous pouvez vous faire une crêpe sans lectines, ou bien une crêpe de sarrasin dans laquelle vous rajoutez un ou 2 œufs sur le plat, ou bien, ceux qui n'ont pas de problèmes inflammatoires, peuvent rajouter un peu de fromage de chèvre ou de brebis. Quelques noix, amandes, noisettes etc. seront les bienvenus avec une boisson chaude.

Enfin, pourquoi pas un kiwi qui a un index glycémique bas et qui peut apporter beaucoup de vitamines, d'électrons de vitamines et d'antioxydants.

N'oubliez pas de mastiquer soigneusement.


Le déjeuner

Si vous êtes stressés et que vous n'avez pas le temps, il vaut mieux manger peu que de s'avaler un sandwich à la va-vite. Pour ceux qui sont en déplacement, vous pouvez très bien vous faire un bol dans lequel vous mettez des légumes cuits à la vapeur ou crus, mélangés avec une protéine de votre choix et assaisonnés avec des bonnes huiles et des épices. Si vous avez le temps, faites un repas avec toujours beaucoup de légumes crus et cuits à la vapeur douce accompagnés d'une protéine animale comme le poisson, les crustacés, les escargots, les volailles et une fois par mois, une viande rouge.

Ne mangez pas de desserts ni de fromage si vous avez consommé une protéine animale.

Si vous êtes plutôt végétariens, vous savez qu'il faut associer les légumineuses avec les céréales et des légumes. C'est plus compliqué à digérer et à assimiler mais si vous avez un bon microbiote, ce n'est pas un problème.

Toujours pas de desserts au repas de midi.

Vous pouvez terminer avec une tisane ou un café si vous le supportez et que vous n'avez pas de problème de carence en fer.


Le goûter

Si vous avez mangé légèrement à midi, vous pourrez déguster avec plaisir des fruits, du chocolat ou autre gourmandise. Effectivement, à ce moment de la journée, le pancréas ne délivre pas trop d'insuline.

Pour les déprimés c'est le bon moment de faire le plein de tryptophane qui va se convertir en sérotonine.


Le dîner

Mangez plutôt léger le soir. L'hiver, une bonne soupe de légumes avec un morceau de fromage peut faire l'affaire. Vous pouvez l'accompagner avec une tranche de pain sans gluten maison. Essayez ma recette, le pain de Marion bon pour vos intestins, légèrement grillé c'est un régal.


À propos du jeûne séquentiel

Rien ne vaut quelques mois de jeûne séquentiel, c'est-à-dire qu'il faut compter 16 heures entre 2 repas. Soit vous sautez le repas du soir, soit vous sautez le repas du matin. C'est à votre convenance. Cela vous permettra de réparer vos tissus, de perdre du poids et de régénérer votre intestin. Si vous êtes trop maigre ce n'est pas une bonne idée. Ne le faites pas toute votre vie, car le manque de fibres et de protéines peut à la longue, surtout en vieillissant, devenir délétère. À vous de le gérer.

2021 sera certainement un tournant pour l'humanité. Et vous, où en êtes-vous ? Que voulez-vous vraiment ? Qu'est-ce que vous aimez vraiment ? Nous devrons aller à l'essentiel. Nous ne pourrons plus consommer comme avant, mais ça vous le savez déjà.

Profitez des fêtes pour aborder ces sujets ensemble, car le "être ensemble" est plus que jamais vital à préserver ! 

Je vous souhaite le meilleur pour l'année 2021!

Marion Kaplan .


27 / 12 / 2020