CORONAVIRUS : Métamorphose individuelle et collective

Partager - Facebook Lien

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais quand j'ai entendu parler de cette épidémie en Chine, cela me paraissait très loin et n'affectait pas mon quotidien. Toutes les lois du complot sont devenues virales sur les réseaux sociaux, entre le départ de la contamination dans cette ville où se situe un laboratoire de virus hautement toxique, le nombre, peut-être sous-estimé, de personnes décédées ou contaminées etc.

Mais voilà que cela contamine des continents entiers, jusqu'à des coins reculés, sans forcément qu'il n'y ait eu contact avec des voyageurs. Que peut-on en penser ? Beaucoup de scientifiques émettent leurs hypothèses, cherchant frénétiquement le patient zéro, mais est-ce une bonne piste ? Je pense que nous allons voir des films émerger dans plusieurs années avec des scénarios plus ou moins véridiques. Le réchauffement climatique est-il responsable de cette pandémie ? Le virus* serait-il colporté par les pluies et les vents ? Les ondes émises par la 5 G font-ils parti des facteurs aggravants ? Bref, de nombreuses interrogations qui auront peut-être leurs réponses dans quelques mois, ou jamais...

Une chose est certaine, c'est que, tout comme la grippe ou comme toute infection virale, tout le monde n'est pas touché.

  • Pourquoi n'attrapons-nous pas tous les mêmes maladies ?
  • Pourquoi, lors d'une épidémie de grippe, pourtant même en contact avec des personnes grippées, tout le monde ne l'attrapent-ils pas ?


J'ai 2 réponses :

  • Tout d'abord le polymorphisme génétique. Comme je l'ai énoncé dans de nombreux articles, nous avons tous un capital génétique, donné à 50 % par le père et 50 % par la mère, qui va constituer notre identité génétique, que l'on peut mesurer en laboratoire en faisant sonhaplotype HLA. C'est une analyse coûteuse et dans de nombreux cas, non remboursée par la sécurité sociale. Cependant, quand on est affecté d'une maladie auto-immune, elle peut nous indiquer de quel type de maladie il s'agit. Vous avez tous entendus parler du HLA B27, qui est l'allèle du polymorphisme de la spondylarthrite ankylosante et qui peut éclairer le médecin afin de mieux indiquer les traitements à suivre. De nombreux allèles ont été découverts depuis une vingtaine d'années. Par exemple, les HLA DQ2, DQ 8 ont été identifiés chez les malades cœliaques. Une dizaine d'autres allèles sont en attente d'être validés et, ce qui est étonnant, c'est que de nombreux allèles de la maladie cœliaque sont identiques aux allèles de diabète... Les recherches sont en cours mais, faute de financement, peut-être n'aboutiront-elles jamais. Il en est ainsi pour de nombreuses maladies qui pourraient être identifiées préventivement et permettre au patient de mettre toutes les chances de son côté pour ne pas déclarer la maladie. 

Dans mon cas personnel, j'ai fait l'analyse de mon haplotype HLA et le résultat a démontré que j'étais susceptible de déclencher une sclérose en plaques et un diabète. Quand j'ai fait l'analyse biologique de mes paramètres, dont je vous ai parlé dans une précédente lettre, j'ai vu que je commençais à avoir une insulinorésistance. J'ai tout de suite pris les mesures épigénétiques qu'il fallait et tous mes marqueurs sont revenus à la normale. Bien entendu, à condition d'adopter un mode de vie adéquat pour toujours.

Il y a également ce qu'on appelle un mimétisme moléculaire qui fait que certaines personnes déclencheront un Staphylocoque ou un Streptocoque, une hépatite ou un problème lié à l'aluminium alors que d'autres n'auront aucun symptôme.

Nous sommes tous uniques.

  • Ensuite, il y a cette notion de terrain. J'aimerais vous citer ce que Claude Bernard nous a révélé : « le microbe n'est rien, le terrain est tout. » Louis Pasteur a d'ailleurs repris cette phrase avant de mourir. 

Depuis 2005, de nombreuses études sur le microbiote ont révélé que chacun de nous faisait partie d'un groupe fécal et que nous avions tous un microbiote unique. On parle d'identité microbiotique. Il y a cependant des troncs communs valables pour tous.

Depuis plusieurs années, je tente de vous éclairer sur les mécanismes biologiques à l'œuvre dans votre organisme et vous donne quelques conseils alimentaires, mais aussi micro nutritionnels, pour vivre en bonne santé.

Mes livres Paléobiotique et Powerbiotique sont des livres pédagogiques qui devraient vous permettre de révolutionner votre alimentation afin d'avoir un terrain solide pouvant résister à l'agression des virus ennemis, des bactéries toxiques, mais aussi aux intrants chimiques que notre société a créés.


Autobiographie d'une société qui s'effondre

Il y a toujours un bénéfice secondaire dans tous les bouleversements, voire les effondrements.

Nous sommes allés trop loin. L'hyper consommation depuis la guerre 40 a pris des proportions gigantesques. Nous sommes coutumiers du fait d'appuyer sur des boutons pour obtenir n'importe quoi. Que ce soit de la nourriture, de l'information, des jeux, des films, du chauffage, des déplacements etc.

Nous nous sommes habitués... La contrepartie, c'est que nous sommes devenus de plus en plus sédentaires, nos enfants ou nous-mêmes n'avons plus cette culture de l'effort physique ou intellectuel, nos familles ont explosé et sont de plus en plus recomposées, les vieux ne sont plus gardés à la maison, mais sont confinés dans des EHPAD ou des mouroirs, nos enfants sont placés en crèche de plus en plus tôt, au lieu de rester à la maison avec les grands-parents! Bref, ce qui aurait dû nous donner plus de temps pour jouir de la beauté de la vie et du bien-être d'être ensemble, nous a éloignés. La télévision a pris la place des échanges conviviaux, et les tablettes ou les téléphones portables sont devenus les principaux interlocuteurs. Le stress est devenu le plus grand fléau de notre civilisation.

La mondialisation nous a fourni des tomates toute l'année, des aliments insipides venant de l'autre bout de la planète, mais également des viandes à profusion élevées intensivement avec une cruauté sans nom.

Nous sommes dépendants de la Chine pour un grand nombre de médicaments vitaux et de compléments alimentaires ! Allons-nous continuer à accepter cette soumission pour une question d'argent ? Et mettre nos ingénieurs et nos scientifiques au chômage ou les voir s'envoler vers des pays plus généreux ?

Voulons nous de ce type de société ?

Tout notre mode de vie et notre vision du monde sont à revoir.

L'Homme, depuis qu'il existe, a dû faire face à de nombreux bouleversements qu'ils soient climatiques, technologiques ou politiques. Aujourd'hui, nous vivons une époque très stimulante, car nous allons devoir inventer un nouveau mode de vivre ensemble sur une planète que nous allons devoir respecter et non plus exploiter.

Ce que la Cop 21 n'a pas réussi à imposer en plusieurs décennies, un virus le fait en quelques semaines. Le virus, c'est la ruse de la vie (vie ruse) comme nous dirait le Docteur Bernard Vial. Tout à coup, le ciel au-dessus de la Chine est devenu limpide, exempt de pollution avec une chute vertigineuse de CO2. Ce que nous n'avons pas réussi à faire par l'intelligence et la solidarité, nous le faisons par obligation, car la peur est bonne conseillère.

Je pense que ce CORONAVIRUS (COVID-19) va faire réfléchir le monde entier et que nous allons revenir à plus d'humanité et plus de conscience.

Et si au lieu de pointer au chômage, comme c'est le cas dans de nombreuses grandes villes, l'État subventionnait des jeunes pour recréer des micro fermes, des élevages de proximité élevés dans le respect et que, au lieu d'avoir ces champs à perte de vue de monoculture, on recréait des haies qui feraient revenir les oiseaux et toute une biodiversité, et qu'on cultivait en permaculture des aliments de saison biologiques ! On a le droit de rêver !

Mais n'est-ce pas ce vers quoi nous devrions aller ?

Les marchés boursiers s'effondrent, c'est une nécessité pour que le monde change. Il faut revenir aux vrais marchés et non plus aux marchés virtuels qu'une poignée d'hommes hyper riches manipulent derrière leur ordinateur !

Écoutez les propositions d'un homme extraordinaire, qui s'appelle Gunter Pauli, qui nous démontre que son Economie bleue peut se généraliser à la planète entière. Écoutez tous ceux qui, depuis 60 ans, nous parlent de décroissance heureuse comme Pierre Rabhi initiateur du mouvement Colibri, achetons nos graines chez des grands Sages comme Philippe Desbrosses qui a créé la ferme de Sainte-Marthe il y a plus de 40 ans et qui a amoureusement conservé ses graines ancestrales, riches en endophytes, qui sont des micro-organismes vitaux pour le microbiote de la terre !


Parlons maintenant de notre terrain.

Comme je vous l'ai énoncé précédemment dans une newsletter, "toute maladie commence dans l'intestint". Ainsi avoir un intestin en eubiose et non pas en dysbiose est la base d'un système immunitaire efficace.

N'achetez pas, comme la plupart des gens qui ont peur de manquer, des stocks de pâtes, de riz, de céréales, de lait stérilisé etc. Ce sont des bombes à Inflammation pour votre intestin et peuvent entraîner de l'insulinorésistance et un leaky gut (perméabilité intestinale). Privilégiez les légumes frais de saison, même s'ils ne sont pas bio, mais qu'ils sont cultivés en France, ce sera mieux que des conserves. Mangez une partie crue et l'autre partie cuite à la vapeur douce dans le Vitaliseur. En ce moment, vous avez des artichauts, tous les choux, chou-fleur, chou vert, brocolis, chou kale etc., des fenouils, des poireaux, des patates douces, des oignons, des asperges (elles sont encore un peu chères), des carottes, des épinards, du pissenlit, les champignons de Paris, des salades diverses et vous avez encore tous les cucurbitacées comme les courges, les potirons etc.

Les fraises commencent à arriver. Préférez les fraises françaises. Ce sont des fruits à index glycémique bas et on peut donc les consommer. En ce qui concerne les fruits exotiques, vous pouvez acheter des avocats, des grenades, des bananes pas trop mûres, il y a encore des pommes et des poires, des oranges, des citrons…

Tous ces fruits et légumes se gardent plusieurs jours.

Vous pouvez acheter en conserve des sardines, du foie de morue, du maquereau, mais aussi des lentilles et des pois chiches en bocaux.

Faites-vous une petite réserve de farine de sarrasin, de Souchet et de Lupin, ayez toujours du psyllium, du levain au sarrasin pour faire mon pain bon pour les intestins et de la gomme de guar. Tout cela se conserve.

Quand vous avez envie de manger des céréales, préférez les céréales sans lectine comme le millet et l'amarante.

Enfin, ayez de bonnes réserves de noix diverses, noix de macadamia, noix de Grenoble, noix de pécan, amandes décortiquées, noisettes, car elles sont riches en nutriments, en oméga 3 et peuvent se conserver longtemps.

N'oubliez pas le chocolat noir à minimum 75 %, très riche en magnésium, en polyphénols et en PQQ dont je vous parlerai prochainement dans une prochaine lettre à propos des mitochondries. Ayez toujours du cacao cru en poudre car il se garde longtemps, et vous permet de confectionner des desserts très goûteux et très riches en nutriments.

Vous aurez bien entendu des réserves d'huile d'olive, de noix ou de cameline, biologiques bien sûr.

Enfin, ayez toujours de bonnes épices, de la soupe miso, du tamari, de la spiruline, de la fleur de sel ou du sel d'Himalaya et quelques condiments à votre goût.

Enfin, achetez des graines à germer comme l'alfalfa, la luzerne, la moutarde, les poireaux, les radis. En cas de problème vous aurez des réserves formidables de nutriments, de vitamines et d'enzymes fraîchement préparées.


Quels compléments alimentaires privilégier pour entretenir son terrain ?

Vous le savez que de nombreux facteurs peuvent affaiblir votre système immunitaire et vous rendre plus vulnérables face aux virus. Une mauvaise alimentation riche en calories et pauvre en nutriments, un manque régulier de sommeil, une absence d'exercice physique, la prise de drogues comme le tabac et l'alcool, des stress psychologiques chroniques, une maladie chronique mais également l'âge et la fatigue.

Outre le fait d'avoir une alimentation riche en nutriments et pauvres en calories, de faire de l'exercice régulier et de privilégier un sommeil serein, je vous conseille néanmoins de vous supplémenter car l'alimentation d'aujourd'hui n'apporte plus suffisamment de nutriments. Bien entendu, la vitamine C je n'ai pas besoin de vous en parler, il est très important d'en consommer.


Quelques nutriments essentiels :

La vitamine D3

L'idéal serait de faire une analyse afin de connaître votre taux. Celui-ci devrait être supérieur à 50 ng par millilitres de sang, du moins c'est ce que suggèrent les spécialistes. Seulement pour maintenir ce taux, il faudrait s'exposer tous les jours minimums 30 minutes à des rayons du soleil très actifs pendant toute l'année ce qui n'est pas le cas, même dans le Midi. Les études démontrent que 9 Français sur 10 manquent de vitamine D et un Français sur 4 serait en déficit sévère. Si vous avez plus de 50 ans, ce qui est hélas mon cas, le vieillissement de votre peau entraîne une diminution de la synthèse de la vitamine D. Après 70 ans on en fabriquerait 4 fois moins qu'à 30 ans !

Préférez la vitamine D3, le cholécalciférol. Selon votre taux je vous conseille de prendre minimum 2000 unités internationales par jour avec un repas gras.

Vous pouvez aller jusqu'à 10 000 unités par jour.

Évitez la vitamine D de synthèse qui vous envoie 200 000 unités en quelques secondes ce qui n'est pas physiologique. Il vaut mieux prendre tous les jours un complément qui soutiendra au mieux la santé de vos os et de votre système immunitaire. Selon votre cas, vous pourriez prendre un complexe qui associe la vitamine D3 la vitamine K2. Cependant la vitamine K est déconseillée chez les personnes prenant des bêtabloquants.

Un bon probiotique pour soutenir votre microbiote (j'ai déjà fait des articles sur ce sujet).

La quercétine c'est un polyphénol qui combat l'inflammation et renforce l'immunité. Elle a démontré une efficacité contre le virus Ebola, Zika et contre les maladies des poumons. La quercétine a de multiples effets bénéfiques sur la santé incluant une protection cardio-vasculaire, une activité anticancéreuse, des effets antiulcéreux ainsi qu'une activité antivirale, anti-inflammatoire et anti allergique. La quercétine et un grand nettoyeur cellulaire qui combat les effets néfastes des radicaux libres et rétablit l'équilibre interne. On la trouve naturellement en bonne quantité dans les oignons rouges, plus que les jaunes, les pommes, certaines baies (myrtille sauvage, sureau noir, cassis), les brocolis, le chocolat noir, et les noix. Selon votre capacité digestive vous l'assimilerez plus ou moins bien. Peut-être pouvez-vous prendre un complément dans cette période agitée. Des études ont démontré que l'administration de quercétine sur des animaux diabétiques permettaient d'améliorer leur sensibilité à l'insuline.

Le Zinc

Voici un nutriment essentiel, qui participe à plus de 200 processus enzymatiques vitaux: il est nécessaire à la synthèse de l'ADN, de l'ARN et à des protéines. Cet oligo-élément aux vertus antioxydantes agit sur la croissance, la respiration, le système endocrinien, l'immunité, l'inflammation, la peau, la reproduction et la sexualité. Il a un rôle majeur pour renforcer l'immunité et il intervient dans les fonctions cognitives. Enfin, il lutte contre le stress oxydant qui affecte notre cerveau, notre peau et notre système immunitaire.

C'est un nutriment compliqué à trouver dans notre alimentation puisqu'on le trouve surtout dans les huitres, les bigorneaux, certains champignons et en moindre quantité dans les noix, les légumineuses et la viande.

Tout le problème vient de notre capacité à l'absorber. Digérer ne veut pas dire absorber. L'absorption dépend de notre microbiote.

La forme la mieux absorbée est sous la forme de bisglycinate de zinc.

N'oubliez pas non plus le magnésium sous forme de bisglycinate avec ses cofacteurs, mais j'en ai déjà parlé.

Les omégas 3

Je n'insisterai jamais assez sur le rôle fondamental pour notre santé des oméga 3 à longue chaîne. Ces acides gras jouent un rôle structurel fondamental dans toutes les formes de vie connues à travers divers types de lipides qui agissent sur nos membranes cellulaires, nos mitochondries etc. les oméga 3 essentiels sont les oméga 3 de type EPA/DHA. Les autres se trouvant facilement dans l'alimentation ne posent en général pas de problème. Je vous conseille une supplémentation.

L'acide R Alphalipoique

C'est l'antioxydant universel qui agit comme cofacteur de nombreuses enzymes mitochondriales et qui possède la particularité d'agir à n'importe quelle partie de la cellule pour neutraliser les radicaux libres. De plus, il est capable d'amplifier les effets bénéfiques des autres antioxydants. C'est le seul à ne pas être pro oxydant et à pénétrer jusqu'au cœur des mitochondries. Il agit autant sur le plan cérébral que cellulaire, en induisant l'apoptose dans certaines lignées cellulaires du cancer du sein, il intervient dans la prévention des maladies dégénératives, c'est un chélateur de métaux lourds et un régulateur de la glycémie.

On peut en prendre de 200 mg à 1 g voire plus par jour sans aucun effet secondaire, mais avec une activité et une efficacité remarquables.

La propolis

Tout le monde sait que la propolis est un antibiotique naturel d'une richesse biologique exceptionnelle qui contribue à augmenter les capacités immunitaires. Il vous aidera à lutter contre les infections en tout genre et les réactions inflammatoires persistantes.

Les champignons ou la mycothérapie

les champignons médicinaux contiennent des centaines de composés naturels très efficaces pour renforcer la défense de notre système immunitaire et avoir une action anti microbienne.

J'ai toujours avec moi un produit qui s'appelle Mico Five de chez Hifas da Terra.

Ils ont également développé une synergie qui s'appelle Mico – Corio et Mico cord qui a un effet plus ciblé antiviral. On les trouve normalement en Pharmacie.

Sinon il y a les champignons du Docteur Bruno Donatini mais je ne sais pas aujourd'hui où on peut les trouver. Si vous avez des renseignements n'hésitez pas à nous les donner.

La spiruline

La spiruline est tellement riche en nutriments que ce serait dommage de ne pas en prendre en ce moment. Choisissez des souches françaises et pour ceux qui manquent de fer, choisissez celle qui sont cultivées sur un substrat riche en fer.

Après, une fois que vous êtes malades, ce n'est plus de mon domaine. Vous devez recevoir de nombreuses newsletters vous conseillant de nombreux produits. A vous de voir. Je ne peux vous conseiller que ce que je connais et ce que j'ai testé. N'oubliez pas que ma médecine est surtout une médecine de prévention. L'alimentation et la micronutrition doivent être au cœur de vos préoccupations pour garder une santé solide.

Mastiquez bien! Vous avez tout le temps pour vous rééduquer à une mastication efficace !

Et surtout, restez chez vous !

Portez-vous bien

Marion Kaplan

https://www.franceculture.fr/environnement/gunter-pauli-chantre-de-leconomie-bleue-pour-utiliser-la-totalite-du-produit

La ferme de Sainte Marthe

Vidéo Pierre Rabhi

www.bionutrics.fr pour Nutrizinc, Nutri R lipoate, Nutrimag duo, Omenutrics, D-Dyn 3000

www.hygie-lab.com pour Querci biote, Viru biote, Vit K2 D3

*Un virus est un agent infectieux nécessitant un hôte, souvent une cellule, dont il utilise le métabolisme et les constituants pour se répliquer. Le nom virus est emprunté au latin uirus («suc, jus, humeur ; venin, poison, mauvaise odeur, infection»)


20 / 03 / 2020